• 8240 visits
  • 277 articles
  • 1827 hearts
  • 3916 comments

Mortel Secret 29/09/2010





Mortel Secret
de Carlène Thompson.

507 pages. (mais existe aussi en poche à 7¤).
 Suspense
 
 

• Résumé du livre :
Il a fallu que Teresa Farr, dite Teri, rassemble tout son courage pour retourner dans sa ville natale, Point Pleasant, Virginie-Occidentale. Huit ans plus tôt, elle a assisté au meurtre sauvage de son père et de sa belle-mère. Ce n'est que de justesse qu'elle est parvenue à s'échapper avec sa demi-soeur Céleste, alors âgée de huit ans.
En dépit des confessions du tueur en série Roscoe Lee Byrnes, les gens ont toujours soupçonné Teri d'être la véri­table coupable. De plus, devant le mutisme de Céleste, ces soupçons ne se sont jamais vraiment dissipés...
À présent, Céleste commence à se souvenir. À présent, Byrnes revient sur ses confessions et nie avoir commis les meurtres. À présent, un mystérieux inconnu, qui se veut le représentant d'une terrible «justice», tente de compro­mettre Teri. Cette dernière, qui lutte désespérément pour découvrir la vérité, s'aperçoit que tous ceux qu'elle aime ont des secrets. Et qu'ils sont prêts à tuer pour les garder enterrés...







• L'avis de Audrey :
Oh-Mon-Dieu ! Je crois bien avoir soupçonné chaque personnage des meurtres, sauf celui-ci.. Ou alors, un instant à peine et j'ai vite oublié mdr =) Ce bouquin est tout simplement génial !! Si vous aimez les bon suspenses, ce livre est fait pour vous ! Carlène Thompson nous embarque jusqu'au bout, et cela dès le prologue ! Je l'ai vraiment apprécié et je vais vite m'acheter un autre livre de cette auteur ! Les personnages sont touchant et on s'identifie parfaitement à Teri.. J'aime et je conseille !! (Mais attention quand même, si vous le lisez le soir ;) )



Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Carlene Thompson - Suspense - 1 avis - Audrey

∗ Le premier jour ∗ 29/10/2010


Le premier jour.
de Marc Levy.
(Tome 1)

• Juin 2009. 500 pages. 21 ¤. Amour, aventure.

• Résumé du livre : "Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce que l'on croit savoir de la naissance du monde.
Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre."

• L'avis de Delphine : Marc Levy est un auteur que j'apprécie énormément. Tout au long de ce roman d'aventure, je me suis demandée quelle allait être la fin de ce long voyage aux quatre coins du monde, où amour, machinations et découvertes se succèdent sans arrêt. Quel est le pouvoir de cet étrange collier, pourquoi ne doivent-ils pas le savoir... Les réponses arrivent peu à peu, révélant d'autres questions encore. La fin du livre nous laisse sur un bon suspense, et une envie irrésistible de lire le tome 2. En résumé, c'est un livre que j'ai beaucoup apprécié, et que je vous conseille de lire (tout comme les autres romans de Marc Levy).

• Citation du livre : "Où commence l'aube ?
J'avais tout juste dix ans lorsque, bravant ma timidité maladive, je posai cette question. Le professeur de sciences se retourna, l'air abattu, haussa les épaules et continua de recopier le devoir du jour sur le tableau noir, comme si je n'avais pas existé. Je baissai la tête vers mon pupitre d'écolier, feignant d'ignorer les regards cruels et moqueurs de mes camarades qui n'étaient pourtant pas plus instruits que moi sur la question. Où commence l'aube ? Où s'achève le jour ? Pourquoi des millions d'étoiles illuminent-elles la voûte céleste sans que nous puissions voir ou connaître les mondes auxquelles elles appartiennent ? Comment tout a commencé ?
Chaque nuit, au cours de mon enfance, aussitôt mes parents endormis, je me relevais pour aller à pas de loup à la fenêtre, je collais mon visage aux persiennes et scrutais le ciel. "

• A voir aussi : - Le site officiel du livre : Lepremierjour-lelivre
_____________ - La première nuit (Tome 2), qui est donc la suite et la fin de celui-ci.



Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Marc Levy - 1 avis - Amour - Aventure - Delphine

∗ La première nuit ∗ 29/10/2010


La première nuit.
de Marc Lévy.
(Tome 2)

• Décembre 2009. 523 pages. 21 ¤. Amour, amitié.

• Résumé du livre : "L'amour est l'ultime aventure, mais l'aventure n'est pas sans dangers...
Il est une légende qui raconte que l'enfant dans le ventre de sa mère connaît tout du mystère de la Création, de l'origine du monde jusqu'à la fin des temps. À sa naissance, un messager passe au-dessus de son berceau et pose un doigt sur ses lèvres pour que jamais il ne dévoile le secret qui lui fut confié, le secret de la vie. Ce doigt posé qui efface à jamais la mémoire de l'enfant laisse une marque. Cette marque, nous l'avons tous au-dessus de la lèvre supérieure, sauf moi. Le jour où je suis né, le messager a oublié de me rendre visite, et je me souviens de tout..."

• L'avis de Delphine : Ce livre m'a autant passionné que le premier. Tout s'accélère pour Keira et Adrian. Ils doivent aller au bout de leur mission, mais les embuches se multiplient sur leur passage : quelqu'un tente de les arrêter avant qu'il ne soit trop tard. Je dois admettre que la fin m'a surprise, et que je ne m'attendais pas à cela : je suis un peu déçue, et en y réfléchissant, l'histoire n'aurait pas pu se terminer autrement. C'est un très bon livre.

• Citation du livre : "Vous êtes deux marionnettes dont Ivory tire les ficelles à sa guise, il vous fait aller du nord au sud et d'est en ouest, selon son bon vouloir. Si vous n'avez pas encore compris que vous êtes instrumentalisés, alors, vous êtes encore plus bêtes que je ne le supposais."

• A voir aussi : - Le site officiel du livre : Lapremierenuit-lelivre
_____________ - Le premier jour (Tome 1), qui est donc le début de celui-ci.




Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Marc Levy - Amour - Amitié - 1 avis - Delphine

Hell 24/11/2010


Hell
de Lolita Pille
 
 
• Résumé du livre :
"Je suis une pétasse. Je suis un pur produit de la Think Pink generation, mon credo : sois belle et consomme."
Hell a dix-huit ans, vit à Paris Ouest se défonce à la coke, est griffée de là tête aux pieds, ne fréquente que des filles et des fils de, dépense chaque semaine l'équivalent de votre revenu mensuel, fait l'amour comme vous faites vos courses. Sans oublier l'essentiel : elle vous méprise profondément...
Jusqu'au soir où elle tombe amoureuse d'Andréa, son double masculin, séducteur comme elle, et comme elle désabusé. Ensemble, coupés du monde, dans un corps à corps passionnel, ils s'affranchissent du malaise qu'ils partagent. Mais les démons sont toujours là, qui veillent dans la nuit blanche de ces chasseurs du plaisir.



• L'avis de Audrey :
J'ai lu ce livre une bonne centaine de fois. Dès que je ne sais pas quoi lire, je le reprends.
Avant de vouloir commencé ce livre, il faut quand même savoir, que l'auteur utilise un vocabulaire très cru. Ce livre ce lit hyper vite. Il est très rythmé et se lit tout seul. On est embarqué dans un tourbillon d'émotions et j'adhère ! Hell nous fais découvrir son monde. Un monde que, finalement, elle déteste. Son vocabulaire est, comme je l'ai déjà dit, très cru. Elle ne mâche pas ses mots et dis ce qu'elle pense. Son amour avec Andrea est pire qu'une drogue et grace à lui, elle ne touche plus à la coke pendant 6 mois. Une terrible et touchante histoire d'amour où les deux concernés se cherchent.. Mais la peur d'avoir besoin de lui aura raison d'elle.. La fin est terrible. On s'y attend, sans s'y attendre. Mais je ne vous en dis pas plus  ;)

Sinon, je vous conseille le film. Le livre est beaucoup mieux, mais le film est quand même génial.
La Bande-Annonce ici.


 • L'avis de Delphine :
Je dois admettre que mon avis sur ce livre n'est pas très tranché. J'ai vraiment détesté le début, où on découvre une jeune fille pleine aux as, qui ne pense qu'à elle, qui fume, boit et se drogue, qui couche avec n'importe qui et se fait avorter comme si elle allait chez le dentiste. Je ne la trouve réellement pas attachante, et c'est ce qui m'a déplu. Puis Hell tombe amoureuse d'Andréa. C'est là que mon avis change quelque peu. Je n'ai eu l'impression de découvrir les personnages qu'à partir de ce moment-là. En réalité, j'ai eu pitié d'eux à la fin du livre. Ces deux adolescents qui se cherchent sans se trouver, qui s'aiment sans se l'avouer et qui ne savent pas ce qu'ils veulent réellement. La fin est très touchante, et assez surprenante. Enfin... Comme l'a dit Audrey, on s'y attend sans s'y attendre. Je n'ai donc pas réellement détesté ce livre, mais il ne figurera pas dans mes livres favoris.
Audrey a raison sur un point : Hell ne mâche pas ses mots et le langage vulgaire qu'elle emploie peut déplaire. Mais à vous de juger !

 
• L'avis d'Alix :
On m'a énormément parlé de ce livre alors j'ai décidé de tenter le coup. C'est un petit roman, très court et très facile à lire bien que le vocabulaire puisse en choquer quelques uns. J'ai beaucoup apprécié, notamment grâce aux personnages. Hell et Andréa ont une histoire d'amour à la hauteur de ce qu'on attend, totalement en phase avec leurs caractères respectifs donc nous ne sommes pas surpris. La fin est délicieuse, un vrai régal à la lecture bien qu'on ne puisse s'empêcher de ressentir une pointe au coeur.

• Extrait :
Pendant six mois, ça a été parfait, j'étais heureux, je n'ai rien à dire de cette période, des souvenirs dont la simplicité me fait mal à présent. Juste elle, et moi. C'est tout. Et puis un soir on est sortis, son démon l'a reprise et, à partir de là, tout a basculé, on s'est mis à traîner dans des endroits glauques qui l'attiraient et la consternaient à la fois, elle en ressortait satisfaite mais blessée à mort. Elle voulait se salir, elle en avait besoin, mais ça la tuait. Elle prenait de plus en plus de saloperies, et je m'y suis mis aussi, pour que ça ne l'éloigne pas d'elle et aussi parce que j'en avais besoin pour tenir avec tout ce qu'on buvait et les endroits où on allait. Je craquais doucement, mais je ne l'aurais jamais laissée. Je l'aimais. Et puis, elle est partie.
Six mois de bonheur... la chute lente... Et un jour on se retrouve à jouer seul. L'autre retire ses billes, reprend ses cartes, et vous restez là, comme un con, devant une partie inachevée... A attendre. Parce que vous ne pouvez faire que ça, attendre. Cesser d'attendre, ça voudrait dire que c'est fini.
Vous attendez en vain qu'elle relance les dés, vous pensez qu'il vous reste des cartes maîtresses que vous n'avez pas encore abattues, et qui changeront le cours de la partie.
Mais vous avez perdu.
Moi, j'ai perdu.
Non, je suis perdu.
Je l'aime... Tout le temps, toujours, à en crever.
 
Narrateur : Andrea.
• Citations :
 
« Jusqu'à ce que j'en crève. L'humanité souffre. Et je souffre avec elle. »  

 
« Baudelaire est mort et, dans tes bras, il n'y a qu'une putain. »
 
« Parce que vous ne pouvez faire que ça, attendre. Cesser d'attendre, ça voudrait dire que c'est fini. »
 
« Il parait que j'ai tout : je suis Jeune, Beau, Riche ; des populations entières doivent rêver d'être moi. A ça près. Je suis Jeune, Beau, Riche et lucide. Et ça, c'est le détail qui fout tout en l'air.

 
• Citations du film :

« Au fait, à la question que tu m'as posé tout à l'heure. La réponse c'est non. Evidemment non. Je t'aime pas et je t'ai jamais aimé. Regarde-moi. J'ai une tête à t'aimer ? » Hell à Andrea.

« La vérité c'est que je suis dingue de cette fille. J'y peux rien c'est comme ça mais je suis dingue d'Hell. » Andrea.











Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Lolita Pille - Amour - Adolescence - Delphine - Audrey - Alix - 3 avis

∗ Lorsque j'étais une oeuvre d'art ∗ 13/11/2010


Lorsque j'étais une ½uvre d'art.
de Eric-Emmanuel Schmitt.

• Sorti en 2002. 253 pages. 5,50¤. Critique.

• Résumé du livre : "Dans un État insulaire, Tazio, le frère cadet des jumeaux Firelli, deux mannequins célèbres d'une grande beauté, a décidé, à vingt ans, de se suicider en se jetant du haut d'une falaise. Il en est empêché par la proposition de Zeus-Peter Lama. L'artiste contemporain exubérant lui propose de faire disparaître complètement son ancienne et déprimante vie, et de faire de lui une sculpture vivante nommé Adam bis. La seule condition : rédiger la promesse qu'il donne son corps et soumet sa volonté à Zeus-Peter Lama."

• L'avis de Delphine : J'ai trouvé ce livre dans un vieux carton lorsque je faisais du rangement. Je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Ce roman est très différent de ceux que je lis habituellement. Il raconte l'histoire d'un homme qui décide, de son plein gré, de devenir une oeuvre d'art, une oeuvre que l'on admirera, que l'on idolâtrera, ou au moins une oeuvre que l'on remarquera. Tout ne se passe pas comme prévu, ce n'est pas si évident de n'être qu'un objet dans les mains d'un artiste complètement fou. Ce livre aborde donc le sujet de l'art et de l'existence, et par conséquent, la limite du progrès artistique. C'est vraiment un très beau livre, plein d'humanité et sans même que l'on s'en rende compte, une critique de la société.

• Citation du livre : "J'ai toujours raté mes suicides.
J'ai toujours tout raté, pour être exact : ma vie comme mes suicides.
Ce qui est cruel, dans mon cas, c'est que je m'en rends compte. Nous sommes des milliers sur Terre à manquer de force, d'esprit, de beauté ou de chance, or ce qui fait ma malheureuse singularité, c'est que j'en suis conscient. Tous les dons m'auront été épargnés sauf la lucidité.
Rater ma vie, soit... mais rater mes suicides ! J'ai honte de moi. Incapable d'entrer dans la vie et pas fichu d'en sortir, je me suis inutile, je ne me dois rien. Il est temps d'insuffler un peu de volonté à mon destin. La vie, j'en ai hérité ; la vie, je me la donnerai !"



Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Eric-Emmanuel Schmitt - 1 avis - Critique - Delphine

• Douze • 25/11/2010


Douze (Twelve, dans la version originale)
de Nick McDonell
 
 
• Résumé du livre :
Etudiants paumés, consommateurs éperdus, sportifs sympas, victimes innocentes, bombes sexuelles... Voici les héros de cette tragédie urbaine en cinq actes. Ils gravitent autour d'une nouvelle drogue de synthèse, la "Douze". Au centre, White Mike, étudiant modèle et jeune dealer. Tout commence le soir du 27 décembre...
 
 
 
• A voir absolument :
Le film TWELVE avec Chace Crawford, Emma Roberts & 50 cents. Bande annonce ici.

• Le résumé :
  Des adolescents riches et désabusés, des fêtes sans joie, des parents absents, un peu de dope pour le grand frisson et parmi eux, White Mike, jeune dealer qui vient de quitter son école privée de l'Upper East Side à New York.
White Mike ne fume pas, ne boit pas, ne va pas dans les fêtes, sauf pour vendre sa nouvelle drogue, le Twelve.
Notre histoire commence quand Charlie, le cousin de White Mike, est assassiné... et se terminera lors d'un anniversaire, dans la violence et la perdition.




• L'avis de Audrey :
En tant que folle de Chace Crawford, je me suis jeté sur le film dès sa sortie et je dois dire ne pas avoir été déçu !! J'ai tellement aimé ce film que, lorsque j'ai découvert qu'à la base c'était un livre, je me suis empressée de l'acheter. Je l'ai commencé le soir même et je l'ai dévoré ! Il m'a fallu deux soirs seulement pour le lire ! L'auteur avait seulement dix-sept ans lorsqu'il a écrit ce livre, et il est inspiré de fait réels.. Le livre dénonce la drogue implicitement. Je le conseille à ceux qui sont en mal d'être. Le livre alterne l'action avec des flash-back et se lit d'une facilement d'une traite.

 
 
 

• Extraits :
« Voulez-vous s'il vous plaît vous lever et observer une minute de silence pour ces élèves qui sont morts, puis une autre minute de silence pour les élèves qui les ont tués »


« Personne n'a besoin de rien ici. Tout le monde a tout. Mais vous vous levez le matin, de la neige est tombée et il y a de la lumière entre les immeubles là où le soleil luit mais ailleurs l'ombre est épaisse, et tout se résume à la question : qu'est ce que vous voulez ? Parce que si vous ne voulez rien, vous n'avez rien. Vous dérivez, vous êtes emporté, et puis enseveli sous la neige et les ombres. Et quand cette neige fond au printemps, personne ne se souviendra de l'endroit où vous êtes enterré gelé, et vous n'existerez plus nulle part. »



« Ces professeurs disaient de White Mike qu'il était un penseur. Et voici ce qu'il pensait en regardant le cercueil de sa mère descendre dans la tombe.
On ne se souviendra pas de toi si tu meurs maintenant. Tu seras pleuré par quelques-uns, et que peut-on demander de plus. Mais tu te sens terriblement seul parce que tu as peur de ne pas avoir le sang assez fort et que tes amis sont peu nombreux et dans le même cas que toi. Mais qu'est ce que ça peut foutre ? Telle est la réponse. Qu'est-ce que ça peut foutre, qu'est-ce que ça peut foutre etc. Le monde te glissera sous les pieds, et tu ne pourras te raccrocher à rien parce que tu es trop intelligent ou peut-être trop bête pour invoquer Dieu, et parce que, merde, qu'est ce qu'il a jamais fait pour toi, Camus ? Des idées, rien que des idées. Tu n'es pas un artiste et ne laisseras nulle oeuvre derrière toi. Peut-être es-tu en colère parce que l'amour est le seul moyen de s'en sortir et que tu n'es qu'un petit mâle en rut solitaire. A présent, ta mère est morte. Probable qu'il en est ainsi pour tout le monde mais, toi, tu es plus faible ou moins chanceux ou peut-être as-tu vu quelque chose que les autres n'ont pas vu. Tu as vu que devant toi il y a une longue route mais qu'elle est soit battue par les vents, écrasée sous le soleil ou couverte de neige, qu'elle est soit en terre ou goudronnée, plongée dans l'obscurité ou tellement éclairée qu 'elle aveugle, elle est toujours et totalement déserte.
C'est ainsi que White Mike pensait. »






Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Nick McDonell - 1 avis - Audrey

∗ La Demi-pensionnaire ∗ 07/12/2010


La Demi-pensionnaire.
de Didier Van Cauwelaert.
• Sorti en 2001. 119 pages. 4,50 ¤.

• Résumé du livre : "Que faire lorsqu'on tombe amoureux d'une jeune femme au cours d'un déjeuner, et qu'on découvre au dessert qu'elle se déplace en fauteuil roulant ?
Hélène est Lion ascendant Lion, championne de voltige aérienne. C'est la fille la plus sexy, la plus joyeuse et la moins facile que Thomas ait jamais rencontrée... Arraché à sa routine, malmené, envoûté par cette "demi-pensionnaire" qui l'initie à la vraie liberté, il comprendra au bout du compte que c'est lui qui vivait comme un infirme. Et qu'une femme assise, parfois, peut aider un homme à se relever."

• L'avis de Delphine : En lisant le résumé de ce livre, j'ai eu un vrai coup de c½ur. Pourtant, au fil des pages, j'ai été déçue de nombreuses fois. Tout d'abord en découvrant la "rencontre" entre les deux héros, qui n'est en fait qu'une comédie puisqu'il doit se faire passer pour un autre. Ce n'est de plus pas une belle histoire d'amour, le langage pourrait en choquer plus d'un, et les personnages ne sont vraiment pas attachants. Le livre se lit vite, sans toutefois que l'on s'y plonge réellement. C'est donc pour moi une immense déception.
Cependant, je lis en ce moment-même un autre livre de cet auteur, je pourrai donc vous dire prochainement si c'est l'auteur ou juste cette histoire qui me déplait. A suivre... (Avis de "Attirances" en ligne)

• Citation du livre : "J'ai mis trois étages à comprendre ce qui m'avait tant bouleversé. Pour la première fois, on me demandait quelque chose. On avait besoin de moi. Au lieu de me considérer comme un raseur jetable, un éventuel dérivatif ou le coup tiré de la veille au soir, la femme de mes pensées me laissait croire que j'étais pour elle un espoir. Un ultime recours, une dernière chance."
 
• Du même auteur : "Attirances" et "L'éducation d'une fée".




Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Didier Van Cauwelaert - 1 avis - Amour - Delphine

∗ L'ombre du vent ∗ 09/12/2010


L'ombre du vent.
de Carlos Ruiz Zafòn.

• Sorti en 2001. 637 pages. 8 ¤. Suspense.

• Résumé du livre : "Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant est ainsi convié par son père à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y "adopter" un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l'entrainer dans un labyrinthe d'aventures et de secrets "enterrés dans l'âme de la ville" : L' Ombre du vent."

• L'avis de Delphine : Ce livre nous entraine au c½ur d'une passionnante enquête où se mêlent secrets, trahisons et douleurs. Daniel Sempere va chercher à tous prix à découvrir la vérité sur cet auteur qui le fascine depuis tant d'années. Mais il ne trouve rien car tous les livres qu'il a écrit ont été mystérieusement brûlés ? Par qui ? Pourquoi ? L'intrigue est parfaitement bien menée et le suspense à son comble tout au long du livre. C'est un livre un peu long mais qui en vaut la peine ! Vraiment, j'ai adoré ! Seul petite remarque, je trouve que l'auteur a choisit une solution un peu "facile" pour dévoiler la fin de l'histoire, puisqu'en effet, tout se finit par une longue lettre où le mystère est relaté dans son ensemble. Cela ne gâche pourtant rien. Si vous en avez l'occasion, jetez-vous dessus et dévorez-le !

• Citation du livre : "Je me souviens encore de ce petit matin où mon père m'emmena pour la première fois visiter le Cimetière des Livres Oubliés. Nous étions aux premiers jours de l'été 1945, et nous marchions dans les rues d'une Barcelone écrasée sous un ciel de cendre et un soleil fuligineux qui se répandait sur la ville comme une coulée de cuivre liquide.
- Daniel, me prévint mon père, ce que tu vas voir aujourd'hui, tu ne dois en parler à personne. Pas même à ton ami Tomas. A personne.
- Pas même à maman ? demandai-je à mi-voix.
Mon père soupira, en se réfugiant derrière ce sourire triste qui accompagnait toute sa vie comme une ombre.
- Si, bien sûr, répondit-il en baissant la tête. Pour elle, nous n'avons pas de secrets. Elle, on peut tout lui dire."



Et toi, ton avis ? ↓

Tags : 1 avis - Carlos Ruiz Zafon - Delphine - Suspense

∗ Les pages de notre amour ∗ 27/12/2010


Les pages de notre Amour.
de Nicholas Sparks.

• Sorti en 1996. 259 pages. 5,60 ¤

• Résumé du livre : "Dans un foyer pour personnes âgées, un résident tient compagnie à une dame qui n'a plus toute sa tête. Pour la distraire, il lui lit les pages d'un carnet de notes qui relate une histoire d'amour ayant débuté dans les années 1930. Noah Calhoun, jeune ouvrier dans une scierie, courtise effrontément l'adolescente Allie Hamilton, issue d'une famille bourgeoise du Sud des États-Unis. Ils tombent follement amoureux, mais leur idylle est interrompue par les parents d'Allie, qui l'envoient à New York. La mère de cette dernière intercepte les centaines de lettres de Noah, si bien que la jeune femme en vient à croire que l'ouvrier, qui s'est entre-temps enrôlé dans l'armée, l'a oubliée. Ce récit produit un effet surprenant sur la vieille dame, qui semble se remémorer certains de ces événements."

• L'avis de Audrey : J'ai d'abord commencé par voir le film, mais cela n'a fait que rendre plus fort encore mon envie de pleurer en arrivant à la fin. C'est une histoire merveilleuse, triste et douleureuse. Une histoire où les personnages sont si attachants et l'histoire si prenante qu'il est vraiment difficile de laisser de côté le livre pour reprendre la lecture plus tard. L'émotion est à son comble. Nicholas Sparks ne m'a pas déçu, comme à chaque fois ! C'est une splendide histoire d'amour qu'il nous donne ici.

• L'avis de Delphine : J'ai moi aussi d'abord vu le film. C'est une magnifique histoire, un peu à la Roméo et Juliette, une passion interdite. J'ai été réellement touchée par cet amour qui semble très puissant. Je trouve que "l'autre" histoire, celle qui entoure le récit du livre, est vraiment merveilleuse. Je retenais avec difficulté mes larmes tant les personnages sont attachants. C'est un livre que j'ai aimé, même si l'histoire d'amour est un peu "clichée".

• Citations du livre : "Je suis un homme ordinaire, et j'ai mené une vie ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j'ai aimé de tout mon c½ur, de toute mon âme. Et, pour moi, cela suffit à remplir une vie."
"Traitez-moi de rêveur, d'idiot, de tout ce que vous voulez... je continue à croire que tout est possible."
"Alors, une fois de plus, comme chaque jour, je commence à lire le cahier à voix haute pour qu'elle puisse entendre, dans l'espoir que ce miracle qui en est venu à dominer ma vie l'emportera une fois de plus."

• A voir aussi : N'oublie jamais, le film adapté du livre. C'est celui que j'ai vu en premier et qui m'a énormément donné envie de lire. Mon avis sur ce film est le même que celui pour le livre, touchant et splendide. Il y a de très belles scènes. (Delphine)




Et toi, ton avis ? ↓

Tags : Nicholas Sparks - Amour - 2 avis - Audrey - Delphine